Newsletter
Notre lettre d’information vous en dira plus sur l’actualité de la marque et des designers, sur nos promotions et sur nos nouveaux produits.
Pour vous abonner, merci d’indiquer votre adresse email :
Vers le menu principal
Visuels Collection

La gestion des déchets

La gestion des déchets fait bien évidemment partie intégrante de notre démarche de développement durable. Les personnels des usines de la Société sont très sensibilisés à cette question.

Le service Maintenance et la Maîtrise informent le personnel et veillent au respect des procédures et le Comité d’Hygiène et Sécurité réalise un bilan des actions menées à chacune de ses réunions.

Les rejets générés par notre activité sont rigoureusement contrôlés et gérés. Tous nos déchets sont triés et valorisés.

Nous sommes fiers de réussir, chaque année grâce à des efforts constants, à faire baisser le tonnage annuel de nos déchets ainsi que le coût de leur revalorisation. Ainsi, ce qui est bon pour l’environnement devient également bon pour l’entreprise.

Pour nos exportations en Allemagne et en Autriche, tous nos emballages quels qu’ils soient sont collectés par matière (cartons, films polyéthylène, polystyrène) auprès de nos distributeurs aux fins de recyclage.

CHAQUE GESTE ÉCO-CITOYEN COMPTE

Dans tous les locaux, des réceptacles dédiés reçoivent les papiers et les cartons, les cartouches d’imprimantes, les canettes en aluminium des distributeurs à boissons.

DANS LES ATELIERS

LE BOIS :

Dans l’usine de Saint Jean le Vieux (Département Meubles) le système d’aspiration permet d’évacuer directement les déchets à base de bois (chutes de panneaux, poussières d’usinage…) dans les bennes prévues à cet effet.

Ces déchets sont ensuite broyés et stockés en silo pour alimenter la chaudière bois qui assure le chauffage des 45 000 m2 de l’usine. Notre consommation de fuel est quasi-nulle. Les chutes de bois massif et les palettes sont évacuées à l’extérieur.

LES MATIÈRES TRIÉES ET RECYCLÉES :

  1. les "D.I.B." (déchets industriels banals) : ils sont collectés dans de bennes dédiées.
  2. les cartons et assimilés : les cartons qui peuvent être réutilisés sont mis à plat et renvoyés à notre fournisseur pour reconditionnement. Ceux qui sont trop abîmés sont collectés dans les bennes dédiées, enlevés et recyclés.
  3. les films polyéthylène d’emballage : les déchets sont rachetés et enlevés par une Société spécialisée. Le coût de leur enlèvement est compensé par le prix de leur vente.
  4. le polystyrène : les pièces impropres à l’emballage sont reprises par nos fournisseurs.
  5. les métaux (autres qu’aluminium) sont collectés et enlevés.
  6. l’aluminium : peu de chutes puisque nous achetons les piètements de nos meubles et sièges à l’extérieur. Les quelques déchets sont repris par une Société spécialisée.
  7. les chiffons de nettoyage sont repris, retraités et nous sont retournés propres.
  8. les cendres de la chaudière à bois sont récupérées dans une benne spéciale, évacuée deux fois par an. Les cendres sont régulièrement analysées afin de vérifier qu’elles ne contiennent aucun produit toxique.
  9. les douflines* sont réutilisées et ne sont détruites qu’une fois trop abîmées.
  10. les tissus et cuirs : pendant longtemps, les chutes de tissus ont été effilochées puis les fils retissés par des entreprises spécialisées. De moins en moins importantes grâce à l’évolution de nos logiciels de placement, elles sont triées et vendues à des recycleurs. Les chutes de textiles en micro-fibre sont transformées en feutrine pour le flocage. Les chutes de cuir sont revendues à des artisans en petite maroquinerie.
  11. les chutes de mousses se réduisent elles aussi d’année en année grâce à l’évolution de nos logiciels de placement. Elles ne sont jamais jetées ni brûlées mais recyclées par une entreprise en tatamis, tapis extérieurs, etc.

* doufline : feuille de protection et de séparation des pièces vernies mises en palettes pour le transport inter-usines.

LES DÉCHETS SPÉCIAUX :

  1. tubes néon, cartouches d’imprimantes, piles… Tout est trié, collecté, enlevé, recyclé ou détruit. Selon le cours des matières, soit des Sociétés spécialisées dans leur retraitement nous achètent ces déchets, soit nous payons pour leur enlèvement.
  2. les solvants : ils servent au nettoyage des machines et outils ou au traitement des surfaces (meubles ou piétements de sièges). Il y a dix ans, nous avons remplacé les systèmes de filtres à rideaux d’eau, trop contraignants, par des cabines à filtres secs qui laissent passer l’air mais pas le produit : le traitement des déchets est plus simple et plus fiable et, surtout, il ne nécessite plus d’eau.

Nous avons également mis en place, voici une quinzaine d’années, un partenariat avec une Société située à Annemasse en Savoie (France) spécialisée dans la récupération et la régénération des solvants sales. Sa démarche globale de propreté nous a convaincus. Tous les 15 jours, elle récupère dans nos usines les fûts de solvants pour les distiller. Le résultat est intéressant puisque 100 litres de solvant sale = 70 litres de solvant propre. Les 30 % restants sont détruits. Nous étudions également avec cette Société la possibilité de faire évoluer ces solvants dans leur composition.